CNAC

Bénévoles recherchés – Prenez part à un nouveau projet de normalisation visant à améliorer les éléments probants recueillis

Aidez-nous à surmonter les défis que pose la collecte des éléments probants aujourd’hui, notamment ceux qui sont attribuables aux changements technologiques, à l’exercice de l’esprit critique et au nombre croissant des sources d’informations qui s’offrent aux auditeurs.

Contexte

La Norme canadienne d’audit (NCA) 500, Éléments probants, a été publiée en 2009. Or, l’environnement d’audit a beaucoup changé depuis. Quand l’IAASB a interrogé les parties prenantes sur l’usage croissant des technologies en audit et sur l’amélioration de la qualité de l’audit, la fiabilité des informations sous-jacentes et l’incidence des technologies sur les éléments probants ont suscité des questions, et ce, aux quatre coins du globe. Les changements qu’a subis l’environnement d’audit nous amènent aujourd’hui à nous poser les questions suivantes :

  • Qu’est-ce qui constitue un élément probant?
  • Qu’est-ce qui détermine la fiabilité d’un élément probant?
  • Quelle est la quantité d’éléments nécessaire?
  • Comment faire preuve d’esprit critique, particulièrement lorsque les éléments probants sont incohérents ou contradictoires?

Objectif

Le Conseil des normes internationales d’audit et d’assurance (IAASB) prévoit, en septembre 2019, de discuter d’un projet visant à répondre aux questions soulevées par les technologies dans le contexte des enjeux liés aux éléments probants. S’il le juge approprié, l’IAASB approuvera le projet. Parallèlement, en prévision du lancement par l’IAASB d’un projet de révision de la norme ISA 500, le Conseil des normes d’audit et de certification (CNAC) du Canada procède à la formation d’un groupe consultatif qui sera chargé de faire connaître l’expérience canadienne.

Les délibérations du groupe consultatif fourniront un éclairage essentiel au CNAC, qui suit l’avancement du projet international sur les éléments probants.

Responsabilités du groupe consultatif

L’aide que fournira le groupe consultatif aux permanents du CNAC prendra les formes suivantes :

  • apporter un point de vue canadien sur les enjeux;
  • réagir aux documents internationaux en fonction de leur évolution;
  • formuler des commentaires à l’égard des consultations canadiennes.

Composition du groupe consultatif

Le groupe sera constitué d’un échantillon représentatif de membres, notamment :

  • des auditeurs de grands cabinets;
  • des auditeurs de petits et moyens cabinets;
  • des auditeurs d’entités du secteur public;
  • des représentants du milieu universitaire.

La préférence sera donnée aux candidats qui connaissent les nouvelles sources d’informations utilisées dans le processus de collecte d’éléments probants ainsi que les défis que pose le recours à des outils automatisés dans l’audit.

Engagement

Le commencement du projet est prévu pour le début de septembre 2019. On ne connaît pas encore la durée exacte du projet, mais les candidats retenus devront s’engager pour au moins deux ans. 

La première année, nous prévoyons quatre ou cinq réunions téléphoniques qui dureront chacune environ trois heures. Les membres devront consacrer entre 40 et 60 heures par année au groupe consultatif, et le temps nécessaire pour se préparer en vue des réunions variera d’une personne à l’autre, ainsi qu’en fonction de la nature et de l’étendue des sujets à l’ordre du jour.

Les dates des réunions téléphoniques, qui précéderont les réunions de 2020-2021 de l’IAASB, seront déterminées vers la fin de 2019 et dépendront des disponibilités des membres. 

La langue de travail du groupe consultatif sera l’anglais. 

Pour obtenir plus de renseignements, communiquez avec :

Andrea Lee, directrice de projets, Normes d’audit et de certification
andrealee@aasbcanada.ca
+1 416 204 3439

Postulez dès aujourd’hui!

Envoyez-nous votre curriculum vitæ d’ici le 31 août 2019.

Postulez dès aujourd’hui!

Envoyez-nous votre curriculum vitæ d’ici le 31 août 2019.